Israël vs Palestine : pour l’amour du ciel, stop killing

IMG_20140722_084928Je ne suis ni arabe, ni asiatique, encore moins un juif ni palestinien, mais un être humain. Je ne suis ni un spécialiste politologue, ni un historien, je ne sais pas quoi d’autre, mais juste une voix parmi ces milliards d’autres au travers des quatre coins du monde qui crient halte à cette boucherie.

Au conflit israélo-palestinien, je n’y vois que des étincelles. J’ignore les tenants et les aboutissants de ces chicaneries éternelles. Mais ces images des enfants sacrifiés sur l’autel de la « conquête de la terre sainte » que nous relaient les chaînes internationales me scient comme le serait toute autre âme sensible.

Certes vous me direz que la politique se fiche carrément de l’émotionnel. Voilà où tout m’échappe me demandant ce qu’est la politique au final ? Si ce massacre, parfois des innocents sans défense, peut être réduit dans un seul mot : émoi, c’est quoi et à quoi sert la politique ?

Ces vies innocentes détruites

Comme ironisait Benyamin Netanyahu, premier ministre de l’Etat hébreux : « Dans ce genre de conflit, il y a toujours des victimes. Dommage ! » Je ne défends personne. Ici je ne dis rien de ces combattants du Hamas qui sont accusés de faire des civils des boucliers humains. Je parle seulement de ces vies innocentes détruites, qui ignorent, peut-être comme moi, la raison d’être d’un si meurtrier conflit, totalement absurde pour certains.

Et comme c’est toujours de la politique avec ses raisons que la raison elle-même n’a pas, nous verrons les pays censés jouer l’apaisement souffler le chaud et le froid ne sachant pas quelle position prendre comme si c’était ambigu. Et pourtant, c’est plus simple à dire qu’à faire me direz-vous : empêchez d’abord de tuer ces innocents qui ne peuvent pas se défendre. Le reste, c’est de la politique. Et vous avez le droit d’en faire ce que vous voulez.

PS : A propos de la « photo d’illustration », je ne suis ni dessinateur, ni caricaturiste, d’où une image si fignolée.

The following two tabs change content below.
gilbertbukeyeneza
Armel-Gilbert Bukeyeneza, Burundais, né en 1987, journaliste de profession et économiste de formation. Cadet d’une famille de quatre enfants. Mordu du sport, je porte un grand intérêt aux sujets qui interpellent la jeunesse (éducation, culture,…).

8 réflexions au sujet de « Israël vs Palestine : pour l’amour du ciel, stop killing »

  1. RitaFlower

    La Politique au final est l’art de mentir.Qu’on soit du coté d’Israel ou de la Palestine.Le dialogue semble définitivement rompu entre les deux Peuples.L’escalade de la violence suit son cours.Le Gouvernement du Peuple élu ou Maudit selon certains semble etre sourd aux Appels incessants de CESSEZ le Feu de la Communauté Internationale.Nul ne sait quant ce conflit prendra fin pour la survie d’innoçentes victimes. P.S.Pour la photo d’illustration,le papier froissé est pas grave.C’est le message du dessin qui compte.

    Répondre
    1. Armel Gilbert Bukeyeneza

      Rita vous avez parfaitement raison. Mais Je crois que la communauté internationale, surtout les grandes puissances, ont une certaine responsabilité dans ce conflit. Ces pays devraient aller au delà des appels de cessez le feu et agir pour empêcher la mort des civils. Mais comme il y a d’autres réalités qui défient la politique qu’on connaissait, eh be, voila, les massacres continueront, hélas, au vu du monde entier.

      Répondre
      1. RitaFlower

        Je suis entièrement d’accord avec vous sur le Role de cette Fameuse Communauté Internationale qui est à la fois juge et parti dans ce conflit.Elle agit au gré de ses intérets personnels d’Etats et joue au Pompier-Pyromane quant cela l’arrange pour se donner encore bonne conscience.

        Répondre
          1. RitaFlower

            J’ai vu ce Billet à la UNE sur Mondoblog.Nous sommes vraiment tous sur la meme longueur d’onde,chers Amis Mondoblogueurs.Je vais maintenant le lire et le commenter aussi à ma façon.Merçi du tuyau cher Mondoblogueur…

  2. ima

    israel sourd muet ne veut pas comprendre que les colons ne vivront pas en paix. les palestiniens ont le droit de recuperer leur terre et de vivrent en liberté et et en paix et non comme des prisoniers ds un blocus. c est des etres vivants et non des animaux;vivent alkassam ; la liberté s arrache et ne se donne pas

    Répondre
  3. Ping : Combien coûte Gaza ? - My voice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *